Cliquez "j'aime' pour Rejoindre notre Communauté Facebook :

22 novembre 2009

Déminez les pièges de votre projet travail à domicile !

Un projet de travail à domicile mal ficelé, des clients qui ne sont pas des philanthropes, des aides qui ne viennent jamais…Tous ces pièges sont des grands classiques. Raison de plus pour ne pas y tomber.

1. L’idée initiale de travailler à domicile n’est pas forcément la bonne
« Mon projet consistait à créer des sites internet. Mais nos clients en ont décidé autrement. Ils étaient davantage intéressés par notre offre du business cards. Ils utilisent en effet ces supports pour des présentations commerciales ou pour des séminaires, pour leurs forces commerciales ou pour répondre à un appel d’offres. ». Du coup l’activité réelle de ce travailleur à domicile n’est pas celle de son projet initial.

Pour que votre travail à domicile ait une chance de marcher, vous devez commencer par cerner l’environnement concurrentiel dans lequel il va évoluer. Y a t il déjà sur le marché dix autres concurrents qui font la même chose ? Apportez-vous un plus ? Si ce n’est pas le cas, renvoyez votre copie et votre projet !

S’adapter : Les marchés évoluent en permanence. Vous devez constituer une gamme de produits pour les imposer coûte que coûte. Demandez à vos clients de quoi ils ont besoin et essayer de leur trouver les produits correspondants.
Dans un monde mouvant, il faut se mettre en question. L’avant-gardisme d’un projet travail à domicile permet de sortir du lot et de se distinguer de la concurrence.

2. Les clients ne tiennent pas toujours leurs promesses
Gare aux mirages : de l’état de prospect à celui de client, il y a de la marge. Ensuite du devis au payement de la facture, le client peut se faire tirer l’oreille, surtout si le fournisseur est est mono-client. Se sachant en position de force face à un jeune travailleur à domicile, il dictera ses conditions, ses dates et parfois même ses prix, bref sa loi. Et le travail à domicile prend toujours le temps qu’on ne l’imagine.

Les parades :
Premier réflexe, se constituer un fichier clients avant de se lancer.
Deuxième réflexe : Ne jamais dépendre d’un seul client, consacrer du temps à la prospection.
Troisième réflexe : Parole de chef d’entreprise : mieux vaut encore rater un bon client que sauter à pied joints sur un mauvais. Renseignez-vous sur la santé de vos clients. Et pour les délais de règlements, prenez conscience que des clients réputés être des signatures sures n’hésiteront pas à jouer leur réputation pour allonger leurs délais.

3. Les prévisions travail à domicile trop optimistes sont un piège
Si vous partez sur des prévisions irréalistes, la réalité vous rattrapera très vite. Vous vous devez fonder sur des hypothèses pessimistes et basses. C’est toujours réconfortant pour le moral de constater au quotidien qu’on les dépasse. Pourtant la majorité des entreprises crées à domicile sous estime les charges et surestime les prévisions des recettes. L’état prévisionnel des recettes et des charges souffre souvent d’une grande imprécision ou est à coté de la plaque. Résultat : Un effet de ciseau qui peut se révéler fatal.
Comme le métier du banquier ne consiste pas à financer le besoin en fonds de roulement, le projet travail à domicile risque d’aller droit à la catastrophe.


0 Commentaires: