Cliquez "j'aime' pour Rejoindre notre Communauté Facebook :

23 février 2012

Connaissez-vous les droits de revente et les droits de label privé ?

Je souhaite vous entretenir aujourd'hui des droits de revente. Connaissez-vous ces droits ? Vous est-il déjà arrivé d'acheter une méthode, un guide ou un ebook de formation sur internet ?

Le produit que vous avez acheté vous appartient certes, mais il est souvent stipuler des droits et des restrictions concernant son utilisation. Ceux-ci sont référencés dans une licence d'utilisation que vous avez reçue avec votre produit. Généralement, les droits qui vous sont accordés limitent la diffusion de l'ouvrage, sa reproduction ou sa copie.

Le Droit de revente est l'autorisation qui vous est accordée de revendre le produit que vous avez acheté, souvent assujetti d'un prix de revente minimum et de l'interdiction de modifier en quoi que ce soit le contenu de l'ouvrage.

Comment un Droit de revente peut-il vous intéresser ? Et en quoi le Droit de revente est-il intéressant pour le vendeur ?

Votre intérêt est évident, vous obtenez l'autorisation de vendre l'ouvrage, donc vous obtenez, de fait, un produit à vendre et qui viendra enrichir votre catalogue de produits.

L'intérêt du vendeur est moins évident. En vous accordant ce droit, il ne gagne rien. Il ne génère pas de revenus si ce n'est, éventuellement, ceux du produit de la vente du Droit de revente.

Son intérêt est ailleurs. Il est dans la diffusion de son ouvrage et, surtout, des liens internet contenus dans l'ouvrage. C'est pour cela qu'il vous interdit de modifier quoi que ce soit, et surtout pas les liens.

L'équation est simple, plus le vendeur diffusera au travers du Droit de revente son ouvrage, et plus ses liens internet seront du même diffusés. Partant, ce sont autant de liens
sur lesquels les lecteurs vont cliquer et...acheter. Donc, sur le long terme, donner le droit de revendre son produit est générateur de visites supplémentaires sur vos liens.

Le club éditeur internet vous offre plus que les droits de revente, se sont les droits de label privé.


0 Commentaires: