Besoin d'un travail a domicile d'appoint en 2017 ? Marre des fins des mois difficiles ? Voici comment travailler chez soi à temps partiel et gagner de l'argent !

29 juin 2010

Accepter de travailler à générer son premier euro avant de rêver à son premier millier d’euros

Je ne saurais renier mes études en marketing et enseignement en administration sans oublier celles de programmeur analyste qui me permettent de trier le vrai du faux dans tout ce qui se publie sur le web actuellement. L’internaute qui désire réussir en ligne ne peut pas se permettre de se priver d’une ou plusieurs formations avec un spécialiste et d’appliquer les connaissances acquises immédiatement. C’est le prix à payer pour avancer au même rythme que ceux qui réussissent, et d’apprendre avec eux, bien avant que la compétition ne vienne leur couper l’herbe sous les pieds.

Encore faut-il savoir bien choisir. J’ai une petite règle personnelle que je suis aveuglément. Comme mon objectif est de ne plus avoir de commerce hors ligne, de ne plus avoir à gérer du personnel, de ne plus devoir suivre un horaire précis et surtout de pouvoir gagner ma vie en pyjama si je le veux, je ne prends pas de formation de la part des entreprises qui ont pignon sur rue, qui ont plusieurs employés et qui ont des heures d’ouvertures bien précises. J’ai compris que pour atteindre mes objectifs je dois apprendre avec quelqu’un qui a réalisé ces mêmes objectifs dans sa propre vie. Donc je prends des cours de ceux qui travaillent de leur maison, sans employé, sans horaire fixe. Ce qu’ils m’enseignent me convient parfaitement et s’adapte tout à fait à mon style de vie actuel et futur. Les autres formations peuvent convenir à d’autres, mais comment sauront-ils gérer le développement de leur entreprise sans penser à embaucher du personnel si ceux qui leur enseignent n’ont pas su le faire ?

Je regarde Stephen Pierce qui travaille de chez lui avec sa femme et qui « outsource » tout ce qu’ils ne peuvent ou ne veulent pas faire. D’un autre oeil je regarde Mike Filsaime, Russell Brunson et plusieurs autres qui ont opté pour un bureau d’affaires et plusieurs employés. Je choisis sans retenue de suivre les formations de Stephen Pierce bien avant celles des autres, non pas qu’il soit meilleur car tout dépend de nos attentes, mais parce qu’il a su devenir multimillionnaire sans sortir de chez lui et sans se casser la tête à gérer du personnel. Il n’est pas le seul, il faut étudier ce que chacun a à offrir avant de s’engager. Comparer leur mode d’opération à celui que vous désirez pour vous-même.

Quelle est mon activité principale sur Internet ?

En fait il y en a 2. L’écriture et la gestion. Dans l’écriture il y a plusieurs étapes très gourmandes en temps : la recherche d’un sujet qui intéressera les lecteurs dans les prochains mois, les recherches approfondies sur le sujet ciblé, l’écriture d’une première version pour m’assurer d’avoir bien couvert le sujet, les nombreuses relectures et corrections supportées par un groupe de lecteurs et correcteurs tant afin de m’assurer que le texte sera acceptable dans les deux groupes de francophones, la compilation, les graphiques et tout le matériel de mise en marché. Dans la gestion, il y a celle pour qui consiste à encadrer le membre qui ne sait pas trop comment fonctionne un site web, tout comme le suivi via les forums réservés exclusivement aux membres actifs. Il y a aussi la gestion des nouveaux projets pour l’expansion de l’entreprise. Que ce soit au niveau du développement que du support client. Heureusement des experts me prêtent assistance car parfois le travail est très accaparant. Nos serveurs étant dans de grands centres de données, le travail technique est fait là-bas sinon je ne dormirais jamais ! En arrière-plan il y a de la formation privée. Je ne donne pas encore de formation à des groupes même si je reçois souvent des demandes en ce sens. Je préfère un suivi personnalisé afin que l’autre puisse avancer à son rythme et selon ses propres choix. Je ne crois pas à une formation trop encadrée. Chacun ressent ce qui est bon pour lui et il faut travailler avec ses limites. Donc, les personnes que j’aide deviennent petit à petit des amis d’affaires et j’aime beaucoup cette situation.

Est-’il est facile de réussir sur Internet ?

Il faut différencier le mot FACILE du mot SIMPLE. C’est FACILE de réussir sur le net mais il n’est PAS SIMPLE de maîtriser les connaissances nécessaires pour y parvenir. Ce qui repousse la réussite c’est le refus, souvent inconscient, d’appliquer les connaissances acquises par la pratique concrète dans un projet à réaliser jusqu’au bout. Pratiquer ne signifie pas réussite instantanée et ça, bien peu y réfléchissent. La crainte que le projet soit un fiasco fait qu’il le devient parce que rien n’a été fait pour en faire une réussite. L’internaute qui ne veut pas faire d’effort pour apprendre, celui qui reporte à de- main ou à plus tard le moment où il s’incrustera dans ses notes pour les apprendre et les maîtriser, celui qui veut toujours tout faire faire par quelqu’un d’autre, tous ceux-là ne la trouveront pas facile ni simple. Celui qui décide d’investir dans son éducation et qui ne calcule pas son temps dans le travail à fournir pour apprendre, celui-là a beaucoup de chances de réussir. La patience c’est FACILE ET SIMPLE. Il faut juste accepter de travailler à générer son premier euro avant de rêver à son premier millier d’euros. C’est une étape que la majorité néglige. Ils foncent dans le but de gagner leur vie dans le prochain mois alors qu’ils n’ont pas encore trouvé comment gagner au moins UN euro en ligne.
Share:

0 commentaires:

Trouver nous sur Google Plus

Notre page facebook

Statcounter

BTemplates.com

Rechercher dans ce blog

Blog Archive

Fourni par Blogger.

Follow by Email

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Je suis Abdelkrim Tahiri, Web Entrepreneur à domicile depuis 2006. Je partage sur ce blog des astuces et des techniques pour travailler à domicile sur internet et générer un revenu passif en utilisant des outils web marketing à la portée de tous.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Google+ Followers

Blog Archive