17 juin 2009

Marketing par email :Quelques Erreurs Courantes à éviter à tout prix !

Si vous voulez établir une relation solide avec vos abonnés par email, vous devez faire très attention à ne pas commettre ces quelques péchés du marketing par email :

• Le spam ! Ne spammez jamais, JAMAIS, votre liste de diffusion. Même si vos abonnés vous ont donné l'autorisation de leur envoyer des emails, ce n'est pas une raison pour leur envoyer des emails ou des propositions d'achat tous les jours. Apprenez à envoyer vos emails à la bonne fréquence.

• N'envoyez pas d’emails uniquement lorsque vous cherchez à vendre quelque chose à vos abonnés. Personne ne veut être sur votre liste si tout ce que savez faire c'est vendre, vendre, vendre. La raison pour laquelle vos clients se sont inscrits sur votre liste, c'est qu'ils veulent en tirer quelque chose qui vaille le coup. Si vos abonnés ne constatent pas votre valeur, ils se désabonneront de votre liste.

• Ne pas vous appliquer sur vos emails. Lorsque vous lancez une promotion, une des plus grosses erreurs que vous puissiez faire est de ne pas vous appliquer dans la rédaction de vos emails au point que vos abonnés y découvrent des erreurs. Un grand nombre de fautes dans votre texte vous fera passer pour peu professionnel. Mal orthographier un nom peut être assez mal pris, même chose lorsque {nom} apparaît à la place du nom de votre abonné, ou encore pire, lorsque vos liens d’affiliation sont mauvais.

• Ne pas envoyer d’emails pendant longtemps. C'est le contraire du spam. Si vous n'êtes pas en contact régulier avec vos abonnés, ils finiront par oublier qui vous êtes. Cet oubli détruira irrémédiablement votre relation avec vos abonnés.

• Envoyer n'importe quoi à vos abonnés. Pour chaque lancement de produit, vous pourriez avoir tendance à envoyer un email à tous vos clients en oubliant que le produit ne s'applique pas à la situation de tous vos abonnés. Vous ne devez pas par exemple essayer de vendre de la nourriture pour chat à un abonné qui ne possède pas d'animal domestique !


0 Commentaires: